contacter ecole de surf bidart et guethary

stage de surf quiksilver bidart guethary christophe reinhardt


photo surf bidart et guethary
04.jpg
roxy surf camp
matos-tand.jpg
les planches de surf
IMG_3665.jpg
surf 2
IMG_9525.jpg
surf 3
08.jpg
roxy surf camp

first
  
last
 
 
start
stop

Le Pays basque, entre mer et montagne


La côte basque, entre mer et montagne, s'étend sur une trentaine de kilomètres entre Bayonne au Nord et Hendaye à la frontière franco-espagnole. La côte se prolonge ensuite côté espagnol d'Irun à Bermeo et offre une alternance de petits ports et de stations balnéaires.
Les villes et villages de la côte sont appréciés des touristes : climat, gastronomie, loisirs proposés (sports de glisse, golf, thalasso ...) et bien sûr traditions basques (sens de la fête, accueil chaleureux...) sont autant d'attraits qui font de Bayonne, Anglet, Biarritz, Bidart, Guétary, Saint-Jean-de-Luz et Hendaye des destinations touristiques réputées.
Dès que l'on quitte le littoral, les montagnes du Pays basque permettent aux randonneurs de découvrir les multiples villages de l'intérieur de la région. Si nos montagnes ne sont pas trop élevées (point culminant, le pic d'Orhy à 2017 m) elles sauront cependant vous offrir de superbes panoramas.

 

Guéthary, village authentique


Ancien village de pêcheurs, c'est au début du siècle dernier que les premiers amateurs de « bains de mer » ont fait la renommé de Guéthary... Avant que les pionniers du surf n'en fassent un des spots mondialement réputés.
Guéthary est un village typiquement basque avec son église du XVIIème siècle qui domine le village et sa rue principale parsemée de nombreuses maisons aux architectures magnifiques telle Saraleguinea et sa terrasse qui surplombe la mer, reliée à la résidence Itsasoan offrant une magnifique vue.

 

Bidart, la chapelle des marins


C'est au début du siècle que le tourisme y a pris son essor. Des sources d'eaux médicinales ont favorisé l'implantation d'établissements de bains à vertus thérapeutiques. Surplombant la ville au sommet d'une colline, a été édifiée puis reconstruite au XIXème siècle la Chapelle Sainte-Madeleine, dite « Chapelle des Marins », parce qu'on y enterrait alors les marins morts n'ayant pu être identifiés. Les couchers de soleil que l'on peyt contempler de la-haut valent à eux-seuls le déplacement.